Accessibility:   A A

ATSA

  • Status:
    Non-profit 
  • Main Communities Served:
    Adults, All Ages, Children, Seniors, Youth, All citizens 
  • Main Catchment Area:
    Quebec, Montréal, Québec & Canada 
  • Languages:
    English, French 
  • Arts Focus:
    Visual arts, performing arts, multidisciplinary arts 
  • Main Community-Engaged Arts / Arts for Social Change Activities:
    Plusieurs réalisations marquent le parcours de l’ATSA qui s’est tout d’abord fait connaître par La banque à bas (Mtl-1997), manœuvre contre les profits faramineux des banques, puis l’État d’Urgence (Mtl-1998-2010), véritable camp de réfugiés pour les sans-abri. Jusqu’en 2010, l’événement est devenu un lieu de rencontre et de solidarité sociale où l’art joue un rôle de premier plan. L’État d’Urgence a fait place à l’événement FIN NOVEMBRE (Mtl - 2011, 2012) qui en sera à sa seconde édition en 2012. Une exposition intitulée 10 ans d’Urgence découlant de cette série de l’urgence a réalisé une tournée à Montréal dans huit Maisons de la Culture grâce au CAM en tournée et entame une tournée québécois et canadienne!

    En 2008 CHANGE ouvre ses portes tel un magasin temporaire. Cette intervention sur le marketing et exposition rétrospective de 10 ans de création de l’ATSA a depuis pris la route d’une tournée pan-canadienne. Nous y retrouvons entre autre des oeuvres sur les principales réalisations du collectif : Pigeon’s Club (Vancouver-2010), un regard sur l’exclusion social à travers le tourisme de type Tout-Inclus; Bubblegum Cannonballs (La Havane-2009), intervention sur le consumérisme créée pour la Biennale d’art contemporain de la Havane ; Parc industriel (Mtl-2001), un faux site archéologique fait de rebuts proposant une réflexion sur la société de consommation ; Attention : Zone Épineuse (Mtl-2002), intervention sur le Mont-Royal sur la précarité des patrimoines écologiques; Les Murs du Feu (Mtl-2002), soirée incendiaire et trajet piétonnier sur l’histoire du Montréal incendié ; Attentat (CAN-2003-2007) et les 10 000 contraventions, une série sur notre hyper dépendance aux énergies fossiles ayant tournée au Québec, en Ontario et dans l’ouest canadien; FRAG (Mtl-2004), un parcours graphique permanent et in situ sur l’histoire du Boulevard St-Laurent ; Squat Polaire (Qc-2007-2009), intervention sur les changements climatiques combinés à l’atelier éducatif Ouvre ta boîte, toujours données dans différents établissements d’enseignements. Toutes ces réalisations et plusieurs autres projets sont archivés sur ce site!

    ---

    ATSA’s track record includes more than 40 works. It first came under the spotlights with the installation La banque à bas (The Sock Bank, 1997), a denunciation of the outlandish profits made by banks, which was followed by État d’Urgence (State of Emergency, 1998–2010), a bona fide refugee camp for the homeless, whose baton has since been taken up by Fin Novembre (2011, 2012), a showcase for creativity and solidarity with street people. A touring exhibition titled 10 ans d’Urgence based on this “manifestival” is and will be shown in several cities in Québec and throughout Canada between 2012 and 2015.

    CHANGE (2008), an intervention on marketing and a retrospective of ATSA’s first 10 years, saw the establishment of a pop-up store, the creation of new plastic arts works and a tour of Canada from 2009 to 2012. Other works include Pigeon’s Club (2011), which offered a critique of happiness-by-the-numbers to a Vancouver audience; Bubblegum Cannonballs (2009), an installation commissioned by Havana’s Biennial of Contemporary Art, dealt with the theme of rampant consumerism; Parc industriel(Industrial Park, 2001), a mock archaelogical dig made of garbage also reflected on our consumer society; Attention : Zone Épineuse (2002) dealt with the fragility of ecosystems; Les Murs du Feu(Walls of Fire, 2002), an “incendiary” evening and walking tour of Montreal’s fiery past; Attentat(Attack) and Attentat #10 (Attack # 10, 2003–2007), a series of installations about our addiction to fossil fuels which has toured throughout Québec, Ontario and the Western provinces; FRAG (2004), a permanent, in-situ trail with audio and pictoral content relating the history of Montreal’s Saint-Laurent Boulevard; and Squat Polaire (2007–2009), a travelling installation on climate change. 
  • Mandate/Mission:
    L’ATSA est un organisme à but non lucratif fondé en 1998 par les artistes Pierre Allard et Annie Roy. Sur un ton ludique et percutant, ils créent, produisent et diffusent des œuvres et événements transdisciplinaires sous forme d’interventions, d’installations, de performances ou de mises en scène réalistes motivées par le désir d’interpeller la population envers des causes sociales, environnementales et patrimoniales cruciales et préoccupantes.

    Leur démarche vise à ce que le propos esthétique et symbolique de l’art soit aussi un outil d’interaction et d’éducation populaire, nous confrontant à nos responsabilités individuelles et collectives et redonnant à la place publique sa dimension d’espace ouvert à la rencontre, à la réflexion.

    L’ATSA s’engage dans un mouvement créatif, pacifiste et responsable, faisant la promotion d’un développement durable et respectueux des droits fondamentaux de l’homme et de la nature.

    ATSA est récipiendaire d’une mention d’honneur au Prix du maire de Montréal en démocratie 2013, du Prix Giverny Capital 2011, du prix Pratt & Whitney du Conseil des Arts de Montréal : Nature de l’Art, du prix Citoyen de la Culture 2008 décerné par les Arts et la Ville pour l’État d’Urgence et du prix Artistes pour la Paix 2008.

    ----

    ATSA is a not-for-profit organization founded in 1998 by artists Pierre Allard and Annie Roy. The pair create transdisciplinary works and events for the public realm that take the form of interventions, installations, performance art and realistic stagings. Their actions are born of a desire to raise public awareness of various social, environmental and heritage issues that are crucial and that need to be addressed. To sway both the public and the media—in short, to motivate as many citizens as possible to take an active role in improving society—ATSA marshals artistic quality, a playful, imaginative outlook, impactful media exposure, and key messages backed by sound, thorough research.

    ATSA’s approach is to ensure that the aesthetic and symbolic statements of its art also serve as tools for interaction and education. Its artistic creations—always provided free of charge and designed to draw people closer together—are one-of-a-kind experiences from both a sensorial and a humanistic standpoint. They are educational and intergenerational, and question the urban landscape, promoting exchange and reflection in the public realm.

    ATSA is a creative, pacifist and responsible movement committed to producing and promoting events which help advance the causes of sustainable development and the fundamental rights of man and of nature.

    ATSA is recipient of the 2011 Giverny Capital prize, the 2010 Pratt & Whitney Canada Nature de l’Art Prize awarded by the Conseil des arts de Montréal, the Citoyen de la Culture 2008 award handed out by Les Arts et la Ville and of the Artistes pour la Paix 2008 award.

    ATSA is also proud to have been the spokesperson of 5ème Sommet citoyen de Montréal (2009), 22ème Exposition inter-collégiale d’arts plastiques du Réseau Inter-collégial des Activités Socioculturelle du Québec (RIASQ 2010), of Journées Québécoises de la Solidarité Internationale (2011). ATSA is a member of the board of RAIQ. 
  • Main Contact Name:
    Annie Roy, Co-Founder 
  • Secondary Contact:
    Pierre Allard, Co-Founder 
  • Phone:
    (514) 844-9830 
  • Main Contact Email:
    info@atsa.qc.ca 
  • Website:
  • Address:
    4430 rue Drolet
    Montréal, QC  H2W 2L8 

Last updated on 2015-06-16 19:20:47. Photos credit of: ATSA - Submitted by: ATSA